L’UR Nouvelle Aquitaine en collque sur le burn out

Une cinquantaine de militants ont bravé les intempéries pour suivre une formation organisée par l’UR Aquitaine sur le thème : « Identifier et prévenir l’épuisement professionnel ou burn out ».

Introduit par Jean-Luc Bizeur, chef de projet ORSEU, la conférence a débuté par une intervention de Dominique Corona, Secrétaire national. Il a rappelé le travail accompli nationalement sur ce fléau depuis de nombreuses années

C’est ainsi que l’UNSA a été auditionnée par la mission parlementaire Censi-Sebauon qui a rendu son rapport en février 2017, dont les conclusions semblent hélas oubliées...

Dominique Corona a aussi rappelé les actions menées départementalement, aussi bien à Nevers qu’à Niort, qui ont abouti à une collaboration avec des professionnels de santé du CHU de Poitiers et avec la Mission Promotion de la santé mentale-Prévention du suicide en Deux-Sèvres, concrétisée par la publication d’un dépliant destiné au grand public.

Alain Rivet a pu apporter son éclairage de consultant au sein d’ORSEU, en contact avec les représentants du personnel pour les conseiller et les aider quand ils sont confrontés à ces problèmes, soucieux d’y faire face et de les prévenir.

Michel Debout, professeur de médecine légale, membre associé au Conseil économique social et environnemental, s’est livré à une analyse de l’évolution du travail, résumée en quelques mots : « Avant, on faisait son travail, maintenant, on est son travail ». Et c’est précisément ce surinvestissement professionnel qui peut conduire à la catastrophe si les signes avant-coureurs ne sont pas pris au sérieux.

Si des progrès ont été réalisés pour faire reconnaître les maladies psychiques dans le monde du travail (10.000 affections psychiques reconnues comme accidents du travail en 2016), il reste beaucoup à faire pour une réelle prise en compte de la situation (seuls 596 cas ont été identifiés comme maladie professionnelle ouvrant droit à une meilleure prise en charge pour le salarié).

Le débat qui s’est engagé a précisé le rôle des représentants du personnel, aussi bien dans l’entreprise que dans la Fonction publique pour interroger l’organisation du travail et promouvoir la solidarité entre salariés. De nombreuses lacunes institutionnelles ont été pointées, notamment pour les agents publics dont bon nombre ne bénéficient d’aucun service de médecine du travail.

Les militants de l’UR Nouvelle Aquitaine sont bien décidés à investir le champ d’intervention de la santé au travail. Dans cette perspective contact a été pris avec l’ARACT (Agence régionale pour l’amélioration des conditions de travail) et des pistes de travail en commun ont été ébauchées, en particulier dans le domaine de la formation.DVb7GluW4AAw-Hv.jpg-large.jpgDVcPyoVWAAE4dmv.jpg-large.jpg

L’UNSA A 25 ANS

Le 12 février 1993, se tenait, à Paris, l’assemblée constitutive de l’UNSA. La Fédération de l’Education Nationale (aujourd’hui UNSA Education), la Fédération Générale Autonome des Fonctionnaires, la Fédération Maîtrise et Cadres de la SNCF (aujourd’hui UNSA Ferroviaire), la Fédération Autonome des  […]

Lire la suite

L'UNSA Transport en opération développement en Gironde

Une équipe de l'UNSA Transport est venue en Nouvelle Aquitaine pour une opération de développement. Le tractage a démarré à 5h00 du matin sur le secteur de Bordeaux Lac et s'est poursuivi jusqu'à 18h30 ! Le 2ème jour, nos équipes étaient à Cestas puis à Bruges. Elles ont diffusé le tract de l'UNSA  […]

Lire la suite

Service juridique UNSA Gironde

Le service juridique de l'UNSA Gironde propose de répondre aux questions des salariés. Pour toute demande : juridique.ud-33@unsa.org